Objectline devient revendeur Promisec

C’était dans les tuyaux depuis un moment. Objectline, fort de son expertise dans la sécurité des environnement informatiques, devient revendeur Promisec et de sa solution Promisec Endpoint Manager.

Objectline, revendeur Promisec en France

bandeau revendeur de Promisec

Nous sommes dans un contexte où les menaces informatiques tendent de plus en plus à se diriger vers les utilisateurs et il reste difficile de maîtriser totalement leur environnement informatique. Cela a été d’autant plus vrai lors de la récente attaque WannaCry. De ce fait, la conformité et la sécurité des terminaux est devenue l’une des principales problématiques des entreprises. C’est dans ce but qu’Objectline devient un partenaire essentiel dans l’intégration des solutions Promisec.

La conformité de votre infrastructure informatique, un enjeu de taille pour les entreprises

Expert sur le marché des solutions informatiques depuis 1995, ObjectLine saura mettre en avant ses connaissances sur l’environnement IT. De plus, la sécurité des postes utilisateurs est mise au centre des attentions depuis le 12 Mai 2017, date du déploiement massif du ransomware WannaCry. Celui-ci a touché plus de 300 000 terminaux, empêchant tout accès aux données par un chiffrement des disques durs.

Promisec est la solution clé pour parer à cette vulnérabilité. Comment ? En aidant les équipes informatiques à identifier les terminaux menacés ou déjà affectés par le ransomware.

Comment Promisec identifie la menace et y remédie ?

promisec wanna cry detection

Dans la foulée de la cyberattaque, Microsoft a publié la liste des mises à jour corrigeant la vulnérabilité WannaCry. Grâce à l’inspection en temps réel des postes, il n’a fallu que quelques minutes aux équipes informatiques disposant de la solution PEM pour identifier les postes menacés, et ce sur toutes les plateformes. Dans le cas où la vulnérabilité était présente, il suffisait de configurer le déploiement automatique ou manuel de la mise à jour, via Promisec, pour sécuriser le poste de façon efficace et rapide.

Promisec Endpoint Manager est aussi capable d’identifier les postes infectés par WannaCry. En effet, les différentes versions du binaire exécutable correspondant au ransomware sont identifiables par une chaîne de caractères uniques, appelé Hash. Les équipes de Promisec ont donc fourni à leur clients la liste complètes des hashs correspondant aux fichiers malveillants. Ceci leur permettait ensuite de rechercher les postes dont le binaire était présent sur leur machine, voire de créer une alerte en cas de détection de ce binaire. Dans les deux cas, cette détection a permis aux équipes techniques de prendre les mesures nécessaires sur les postes concernés.

Cependant, l’attaque WannaCry n’est que le début d’une phase d’industrialisation des menaces ransomware. En effet, Interpol citait déjà en automne dernier les attaques de ce type comme la « menace n°1 en Europe ». Cependant, Promisec aide à la détection de ces menaces grâce à une analyse en temps réel et à des actions de rémédiation automatiques.

Il sera donc un allié important pour les entreprises considérant la conformité et la sécurité des terminaux comme un sujet prioritaire.

L’Endpoint Management, le point de convergence entre Objectline, Promisec et votre entreprise

L’importance de la conformité et la nécessité d’assurer la sécurité des terminaux des données a renforcé la décision d’Objectline de s’allier à Promisec. Le fait qu’Objectline devienne revendeur Promisec va nous permettre d’offrir une expertise dans un environnement en constante évolution et permettre aux entreprises de respecter la nouvelle réglementation.

De plus la solution Promisec Endpoint Manager permettra aux entreprises d’avoir une visibilité intégrale de tous les postes de travail et de leur configuration, d’avoir le contrôle sur les écarts de conformité aux règles ainsi que de pouvoir optimiser la remédiation de façon automatique.

Vous pourrez retrouver davantage d’informations sur notre page dédiée à Promisec ainsi que sur la page Endpoint Security Management de l’éditeur.

 

Pas de commentaire
 

Ajouter un commentaire